Logopsycom

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 466 millions de personnes dans le monde souffrent d’une perte auditive invalidante, dont 34 millions d’enfants. Le président de la Fédération européenne des personnes malentendantes déclare que le coût de la perte auditive non traitée est estimé à 178 milliards d’euros par an, en raison de l’isolement social et des difficultés qui empêchent les malentendants d’accéder à une éducation de qualité et donc au marché du travail.

Lorsqu’ils ont accès à l’éducation, beaucoup de ces enfants sont immédiatement orientés vers un enseignement spécialisé, qui peut être nécessaire au tout début et pour les cas les plus graves, mais qui peut aussi entraver leurs capacités et leurs perspectives d’avenir à long terme. Selon la Coalition européenne sur la déficience auditive et le handicap, la fréquentation de l‘enseignement ordinaire avec implant cochléaire précoce permet à 44-66 % des élèves sourds d’obtenir des résultats en lecture adaptés à leur âge.

Au sein de Logopsycom, nous croyons fermement à l’autonomie et à l’intégration des élèves handicapés dans l’enseignement ordinaire afin de les préparer à l’âge adulte sans les isoler de leurs camarades. Notre solution pour atteindre cet objectif est de fournir des ressources et des formations, non seulement aux élèves eux-mêmes mais aussi aux personnes qui travaillent et interagissent régulièrement avec eux, afin de s’adapter et de surmonter les défis inhérents à leurs conditions.

Sans adaptations appropriées, voici quelques-uns des défis qu’un élève sourd ou malentendant peut rencontrer à l’école :

Notre projet Cued Speech Europa promeut un système de communication qui correspond parfaitement à notre vision car il est destiné aux élèves sourds et malentendants ainsi qu’à leurs professeurs, leur famille et leurs amis. Le Cued Speech, appelé en français Langue française Parlée Complétée, n’est pas encore très connu car il n’a été créé qu’en 1966 aux États-Unis et est toujours en cours d’adaptation à d’autres langues dans le monde entier. Il s’agit d’un système d’aide à la lecture labiale, qui permet aux sourds et aux malentendants de distinguer les sons qui se ressemblent sur les lèvres. En anglais, cela pourrait par exemple être la différence entre le son /p/ et /b/. Son utilisation pour les troubles de l’apprentissage et autres handicaps est également à l’étude car il peut grandement contribuer au développement de la sensibilité phonologique.

Ce système est différent dans chaque langue car elles ont chacune des sons différents. Dans la Langue française Parlée Complétée, il y a 5 positions autour du visage pour représenter 16 sons de voyelles et 8 configurations de la main représentant 21 sons de consonnes. Une fois ces positions et ces configurations intégrées, il est important de garder une certaine fluidité.

Notre projet fournira donc différentes ressources pour obtenir une formation et un certain niveau de compétence pour comprendre et pratiquer le système de communication de la Langue française Parlée Complétée. Les contenus seront adaptés, en plus de l’anglais, dans les trois différentes langues du partenariat : le français, le polonais et l’italien:

Le projet durera deux ans pendant lesquels nous vous tiendrons informés des cours et des ressources qui seront développés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *